La maison aux murs gris - Le site officiel de Jonah

Le docteur m’a dit que j’étais malade. Pas une maladie grave je vous rassure, mais malade tout de même : je ne peux pas me retenir d’avoir des fous-rires. Des fois c’est bien, ça met une certaine ambiance. Mais des fois c’est embarrassant. J’ai décidé de me soigner. Tout seul. Et pour maîtriser mes fous-rires, je dois comprendre la nature du rire. J’ai commencé à collecter ces rires et à les étudier. Ma bibliothèque s’est étoffée. En voici quelques échantillons :

Contributions précédentes

<<   < 23/10/2013

Contributions suivantes

28/10/2013 >   >>

Le 25/10/2013

Louis

Il arrive que, pendant un rire, la cavité nasale soit sollicitée. Le rire s’exprimera par les onomatopées suivantes : hin hin hin. Celui-ci en est l’illustration parfaite. Sa régularité force le respect. Il se développe comme une nappe homogène recouvrant l’espace. Il ne connaît aucun obstacle. Il fait partie du décor. Il EST le décor.
Iconefillipus Fillipus

0 commentaire

Tu dois être connecté pour poster un commentaire