La maison aux murs gris - Le site officiel de Jonah

Le docteur m’a dit que j’étais malade. Pas une maladie grave je vous rassure, mais malade tout de même : je ne peux pas me retenir d’avoir des fous-rires. Des fois c’est bien, ça met une certaine ambiance. Mais des fois c’est embarrassant. J’ai décidé de me soigner. Tout seul. Et pour maîtriser mes fous-rires, je dois comprendre la nature du rire. J’ai commencé à collecter ces rires et à les étudier. Ma bibliothèque s’est étoffée. En voici quelques échantillons :

Contributions précédentes

<<   < 07/01/2014

Contributions suivantes

20/01/2014 >   >>

Le 13/01/2014

Clara

Quand on rit, on inspire et on expire. Nous n’avons pas le choix, le rire est lié à la respiration. Pourtant, quelque fois, certains rires donnent l’impression d’expirer plus d’air qu’ils n’en inspirent (comme l’exemple ci-dessus). Les poumons sont alors entièrement vidés. Ce qui est très bon pour la santé. Donc, rire peut être encore meilleur pour la santé ! J’ai l’impression d’avoir fait un grand pas par cette découverte, je me sens en voie de guérison.

Iconefillipus Fillipus

0 commentaire

Tu dois être connecté pour poster un commentaire