La maison aux murs gris - Le site officiel de Jonah

Une chose est sûre : tous les jours de notre vie, à un moment ou à un autre, on aura faim. Alors plutôt que de se précipiter vers le congélateur, autant tirer profit de ce fait. Ceci n’est pas un cours mais plutôt une sensibilisation. Écoute un peu, jeune enfant, ce que j’ai à te dire.

Contributions suivantes

06/11/2013 >   >>

Le 23/10/2013

La température idéale.
En cuisine tout est question de température. Procédons à une petite expérience afin de s'en convaincre. Imaginons un plat (une soupe par exemple) à 47°. Il y a deux façons de parvenir à cette température. La première est de faire chauffer la soupe jusqu’à ce qu’elle atteigne 47°. La seconde est de faire chauffer la soupe jusqu’à ce qu’elle bout, puis de la laisser refroidir jusqu’à 47°. Dans l’absolu, ces deux 47° sont les mêmes.
Et pourtant…
Et pourtant, deux soupes chauffées selon ces deux techniques n’auront pas une saveur identique. Il existe probablement une explication physique à ce phénomène, mais je ne suis pas là pour comprendre la logique des corps, je suis là pour faire de la cuisine. Et pour imaginer que la soupe, lorsqu’elle passe par le stade bouillant, se libère de sa propre matière, de sa condition de soupe, objet inerte et impotant. Et qu’elle rapportera les traces de ce combat jusqu’aux 47°, sa température idéale. Car selon moi, la température idéale est celle qui véhicule le plus de tourments. La combustion engendre la passion. Et la passion fait de la cuisine une activité unique et précieuse. Il existe une température idéale.
Elle est ma quête de tous les jours.

Iconeriad Riad

0 commentaire

Tu dois être connecté pour poster un commentaire